Tag Archives: jesus

The one that came back giving thanks (Luke 17:11-19)

This spring Pastor Al did a series of messages about the people who met Jesus.  While he was doing that series of messages, I came across this passage and suggested that he should do a message on the one who came back to give thanks.  And he told me that I should develop that message.  Well, here it is.

Perhaps you are familiar with this story and perhaps not. Jesus is on his way back to Jerusalem. He is going there to die for the sins of all people and He knows that is his reason for going. Yet, in spite of this he as always is sensitive to the needs of those around him who are hurting and broken.  This is not a very long story but we want to take some time this coming Sunday to look at it together and notice the main people in this story and what we can learn.

Why is Jesus going through Samaria?  Why do these lepers stand at a distance?  Why does Jesus tell them to go to the priest?  And why does only one come back to give thanks?  Let’s look at this amazing story together.

 

Au Printemps dernier, le pasteur Alan a délivré une série de messages à propos de ce qui ont rencontré Jésus.  Durant cette série de messages, j’ai suggéré que nous fassions un message à propos de celui qui est revenu remercier Jésus.  Ce à quoi Alan a répondu que je devrai écrire ce message.  Et bien, le voici.

Peut-être êtes-vous déjà familier avec cette histoire ou peut-être pas. Jésus retourne à to Jérusalem. Il y va dans l’intention de mourir pour les péchés du monde. Cependant, il reste sensible aux besoins de ceux qui l’entourent, ceux qui sont blessés et brisés.  Ce n’est pas une longue histoire mais nous voudrions prendre du temps ce Dimanche pour la lire ensemble et voir ce que nous pouvons apprendre de ses personnages principaux.

Pourquoi Jésus passe t’il par la Samarie ?  Pourquoi ces lépreux restent-ils à distance ?  Pourquoi Jésus leur dit-il d’aller voir les prêtres ?  Et pourquoi seulement un d’entre eux revient-il remercier Jésus ?  Voyons cela ensemble.

They devoted themselves to the fellowship (Acts 2.38-47)

We are in a short series of messages where we are looking together at the importance of Pentecost in the role of the early church.  We are studying the first two chapters of the book of Acts.  These chapters talk about how the church continues all that Jesus began to do and teach.

Peter stood up on the day of Pentecost and announced that the death of Jesus was not an unfortunate mistake but Jesus was handed over to the authorities “by God’s set purpose and foreknowledge.”  The NT tells us that the principalities and powers were disarmed and God made a public spectacle of them by the cross. Isn’t that amazing?  What seemed like an utter defeat for the son of God was instead the moment when Satan was defeated.

The church filled with God’s spirit is called to represent Jesus here on earth, to remember Him, to announce Him and to do his work of love, justice and truth.  This Sunday we will see that we are called to do that not as individuals but together with others who love Jesus. We are called to be devoted to fellowship. What does that mean and how we do that in the 21st century?

Nous suivons une courte série de messages durant laquelle nous étudions l’importance de la Pentecôte dans le rôle de l’Église primitive.  Nous lisons les deux premiers chapitres du livre  Actes qui narrent comment l’Église continue tout ce que Jésus commença à faire et à enseigner.

En ce jour de Pentecôte, Pierre se leva et annonça que la mort de Jésus n’était pas une erreur mais qu’il fût livré aux autorités “suivant le projet défini et la prescience de Dieu.”  Le Nouveau Testament nous dit que les puissances de ce monde furent désarmées et que Dieu les exposa publiquement par la croix. N’est-ce pas incroyable ?  Ce qui semblait être une défaite totale pour le fils de Dieu était en réalité le moment où Satan fut vaincu.

L’Église, remplie de l’Esprit de Dieu, est appelée à représenter Jésus sur la Terre, à se souvenir de lui, à l’annoncer et à pérenniser son œuvre d’amour, de justice et de vérité.  Ce Dimanche nous verrons que nous sommes appelés à faire cela non pas individuellement mais ensemble avec tous ceux qui aiment Jésus. Nous sommes appelés à se dévouer à la communauté. Qu’est-ce que cela signifie et comment y parvenir au 21ème siècle ?

They devoted themselves to the apostle’s teaching (Acts 2.38-47)

We are in a short series of messages where we are looking together at the importance of Pentecost in the role of the early church.  The first two chapters of Acts tell us about Jesus’ ascension to heaven, the outpouring of his Holy Spirit and the birth of the church, how and why it came into existence.

Last week we looked at the coming of the Holy Spirit on the day of Pentecost and how the Spirit’s coming brought into birth the church.  When the HS came, a group of fearful confused disciples became the foundation stones of the church. Paul tells us in Ephesians that the church is built on the foundation of the apostles and prophets, with Christ Jesus himself as the chief cornerstone and that we are being built together to become a dwelling in which God lives by his Spirit.

So the HS came and the church was born. Then the conclusion of chapter two gives us a resume of what was important to this early church.  They devoted themselves to four things. What are they? And can we be devoted to the same things?  Let’s see.

Nous suivons une série de messages à propos de l’importance de la Pentecôte dans le rôle de l’Église primitive.  Les deux premiers chapitres du livre des Actes nous narrent l’ascension de Jésus aux cieux, le don de l’Esprit Saint et la naissance de l’Église, comment et pourquoi existe t-elle.
La semaine dernière nous avons vu l’arrivée de l’Esprit Saint le jour de la Pentecôte et comment cela a fait naître l’Église.  Lorsque l’Esprit Saint est venu, un groupe de disciples effrayés est devenu la pierre angulaire de l’Église. Paul nous dit dans l’épître aux Éphésiens que l’Église est bâtie sur la fondation des apôtres et des prophètes, avec Jésus Christ lui-même en tant que pierre d’achoppement et qu’ensemble, nous devenons la demeure de l’Esprit de Dieu.

L’Esprit Saint est donc venu puis l’Église est née. Le chapitre deux se conclue sur un résumé de ce qui était important pour cette église primitive.  Ils se dévouèrent à quatre choses. Lesquelles ? Et comment pouvons-nous nous dévouer aux même choses ?  Voyons cela ensemble.

A NT Church continues Jesus’ Ministry (Acts 1:1-11)

Pentecost is the time in the church calendar when we celebrate the coming of the Holy Spirit and the birth of the church.  Pentecost took place 50 days after Easter and 10 days after Jesus ascended back into heaven after the resurrection.

We want to celebrate Pentecost this year with a short series of messages based upon Acts 1 and 2 which focus on the beginning of the church and what a church should be doing.  This is important because we believe that it is the Scriptures that tell us what we are supposed to be as a church. It isn’t tradition or culture or anything else, but it is the word of God.  So, what better thing to do as a church than to review together the birth of the church and to see what God says about the role and mission of his church.

We begin this coming Sunday by looking at the first few verses of the book of Acts. Jesus ascends into heaven but instead of ending the story, this only begins a new story of Jesus work in this world through his body, the church.  Let’s look at this introduction together.

La Pentecôte, dans le calendrier Chrétien, est la date à laquelle nous célébrons la venue de l’Esprit Saint et la naissance de l’Église. La Pentecôte à eu lieu 50 jours après Pâques et 10 jours après que Jésus ne soit retourné au ciel après la résurrection.

Cette année nous voulons célébrer la Pentecôte par une courte série de messages basée sur Actes 1 et 2, en se concentrant sur la naissance de l’Église et ce que celle-ci est supposée faire.  Ceci est très important car nous croyons que ce sont les Écritures qui nous disent ce que doit être l’église. Ce n’est pas une tradition, une culture ou quoi que ce soit d’autre, mais la Parole de Dieu.  Alors en tant qu’église, que pouvons-nous faire de mieux que de revoir ensemble la naissance de l’Église et voir ce que Dieu dit à propos du rôle et de sa mission de son Église.

Nous commencerons ce Dimanche par les premiers versets du livre des Actes. Jésus monte au ciel mais au lieu que ce soit la fin de l’histoire, ceci est le commencement d’une nouvelle histoire à propos de l’œuvre de Jésus dans ce monde à travers son corps, l’Église.  Voyons cette introduction ensemble.

The man who came from the tomb (John 11:1-6,17-44)

   This spring we have been looking at those who encountered Jesus.  I think we could go on and on and we could include people throughout history up to the present time because as we have mentioned, Jesus is alive and He still encounters people today. But we want to close this series with one last message of the man who came out of the tomb. 

   Many of us tend to look back on our lives and wish that things had gone differently for us.  In the story we want to look at next Sunday we see the futility of “if only” living.   Mary and Martha has a brother who was sick. They sent a message to Jesus, “the one that you love is ill.”  Jesus waited too long before coming to see them and Lazarus died.  Both Mary and Martha said to Jesus, “If only you had been here our brother wouldn’t have died.” 

   What are the “if onlys” in your life?  Jesus encouraged the sisters to let go of their “if only” wishful thinking and to look at him as the great “I am” of the present tense and the present time. This story too touches Easter for Jesus declares that He is the “resurrection and the life.”  Do you believe?

   Durant cette saison de Printemps, nous étudions l’histoire de ceux qui ont rencontré Jésus.  Il me semble que nous pourrions continuer ainsi en incluant des gens jusqu’à notre époque car comme nous l’avons mentionné, Jésus est vivant et il continue à rencontrer les gens de nos jours. Mais nous voulons clore cette série avec celui qui est revenu d’entre les morts.

   La plupart d’entre nous a tendance à regarder en arrière souhaitant que les choses se soient passées différemment.  Dans l’histoire de Dimanche prochain nous voyons la futilité des “si seulement”.   Marie et Marthe avaient un frère malade. Elles envoyèrent un message à Jésus, “celui que tu aimes est soufrant.”  Jésus a mis trop de temps a venir le visiter et Lazare était mort.  Marie et Marthe dirent à Jésus, “Si seulement tu étais venu à temps, notre frère serait toujours vivant.” 

   Quels sont les “si seulement” de nos vies ?  Jésus encouragea les sœurs à abandonner ce type de pensées et de le voir comme le grand “Je suis” au présent. Cette histoire touche aussi à Pâques car Jésus déclare qu’il est “la résurrection et la vie.”  Le croyez-vous ?

The one who doubted the resurrection (John 20:24-31).

   It is Easter Sunday and I love Easter. I love announcing the resurrection of Jesus Christ because it is the primary unique element of Christianity.  If indeed a man came back from the dead then everyone of us must pay close attention to this and if he didn’t then like the apostle Paul said, Christianity is not a good philosophy or interesting teaching but Christians are false witnesses (1 Cor. 15.14,15) and our preaching and our faith are useless.

   A few months ago when we were in the difficult question series we talked about the fact that many modern people find the resurrection very difficult to believe.  One man said it like this, “Every dead person I’ve ever known has stayed dead. But Christians say that Jesus rose from the dead… On that Sunday back in the fall we looked at the historical evidence for the resurrection of Jesus Christ, so we are not going to repeat that here today. If you are interested you can still find that message on our website.

   In fact, we are in a sermon series where we have been looking at the people who encountered Jesus and how their lives were utterly changed when they met him and we want to do that again. Many modern secular people are skeptical about the resurrection but so were some of Jesus’ own disciples. We want to look today at one who doubted intensely the veracity of the resurrection and we will discover that it was extremely difficult for Jesus’ contemporaries to believe that He was raised from the dead, but they became convinced that He was and so went everywhere declaring the message that JEsus was alive and was the Savior of the world.

Encounters

   C’est le Dimanche de Pâques et j’adore Pâques. J’adore annoncer la résurrection de Jésus Christ car c’est l’élément premier et unique du Christianisme.  Si un homme peut revenir d’entre les morts, alors nous devons tous y prêter attention et si quelqu’un ne le fait pas, alors comme le dit l’apôtre Paul, le Christianisme n’est pas qu’une bonne philosophie ou un enseignement intéressant mais les Chrétiens sont de faux témoins (1 Cor. 15.14,15) et notre enseignement et notre foi sont vains.

   Quelques mois auparavant lors d’une série à propos des questions difficiles nous avons parlé du fait que beaucoup de nos contemporains ont peine à croire en la résurrection. Un homme le formula ainsi, “Tous les morts que j’ai rencontré le sont resté. Mais les Chrétiens disent que Jésus est revenu d’entre les morts…”  En ce Dimanche d’Automne nous avions étudié les preuves historiques de la résurrection de Jésus Christ, nous ne répéterons donc pas cela Dimanche prochain. Si cela vous intéresse, vous trouverez ce message sur notre site web.

   Nous suivons présentement une série de messages à propos de ceux qui ont rencontré Jésus et comment leurs vies furent transformées par cette rencontre, et nous voulons continuer sur cette lancée. Beaucoup de laïcs modernes sont sceptiques à propos de la résurrection tout comme l’étaient certains des disciples de Jésus. Ce Dimanche nous verrons celui qui a douté de la véracité de la résurrection et nous découvriront qu’il était extrêmement difficile pour les contemporains de Jésus’ de croire qu’il est revenu d’entre les morts, mais ils furent éventuellement convaincus et ils sont allés partout annoncer ce message, Jésus est vivant et il est le sauveur du monde.

The man who doubted the the resurrection (John 20:24-3)

   It is Easter Sunday and I love Easter. I love announcing the resurrection of Jesus Christ because it is the primary unique element of Christianity.  If indeed a man came back from the dead then everyone of us must pay close attention to this and if he didn’t then like the apostle Paul said, Christianity is not a good philosophy or interesting teaching but Christians are false witnesses (1 Cor. 15.14,15) and our preaching and our faith are useless.

   A few months ago when we were in the difficult question series we talked about the fact that many modern people find the resurrection very difficult to believe.  One man said it like this, “Every dead person I’ve ever known has stayed dead. But Christians say that Jesus rose from the dead…” On that Sunday back in the fall we looked at the historical evidence for the resurrection of Jesus Christ, so we are not going to repeat that this coming Sunday. If you are interested you can still find that message on our website. In fact, we are in a sermon series where we have been looking at the people who encountered Jesus and how their lives were utterly changed when they met him and we want to do that again.

   Many modern secular people are skeptical about the resurrection but so were some of Jesus’ own disciples. We want to look this coming Sunday at one who doubted intensely the veracity of the resurrection and we will discover that it was extremely difficult for Jesus’ contemporaries to believe that He was raised from the dead, but they became convinced that He was and so went everywhere declaring the message that JEsus was alive and was the Savior of the world.

Encounters

   C’est le Dimanche de Pâques et j’adore Pâques. J’adore annoncer la résurrection de Jésus Christ car c’est l’élément premier et unique du Christianisme.  Si un homme peut revenir d’entre les morts, alors tout le monde doit y prêter attention et si quelqu’un ne le fait pas, alors tel que le dit l’apôtre Paul, le Christianisme n’est pas une bonne philosophie ou un enseignement intéressant mais les Chrétiens sont de faux témoins (1 Cor. 15.14,15) et notre enseignement et notre foi sont vains.

   Quelques mois auparavant durant la série des questions difficiles nous avons parlé du fait que beaucoup de nos contemporains ont du mal à croire en la résurrection.  Un home le formula ainsi, “Tous les morts que j’ai rencontré le sont resté. Mais les Chrétiens disent que Jésus est revenu d’entre les morts…” En ce Dimanche d’Automne nous avions vu les preuves historiques de la résurrection de Jésus Christ, nous ne répéterons donc pas cela Dimanche prochain. Si cela vous intéresse, vous trouverez ce message sur notre site web. Nous sommes présentement dans une série de messages dans laquelle nous étudions ceux qui ont rencontré Jésus et comment leurs vies furent transformées et nous voulons continuer sur cette lancée.

   Beaucoup de laïcs modernes sont sceptiques à propos de la résurrection tout comme l’étaient certains des disciples de Jésus. Ce Dimanche nous voulons étudier celui qui a intensément douté de la véracité de la résurrection et nous découvriront qu’il a été extrêmement difficile pour les contemporains de Jésus de croire qu’il est revenu d’entre les morts, mais ils furent éventuellement convaincus et ils allèrent partout proclamer ce message, Jésus est vivant et il est le sauveur du monde.