What to Give When You Feel You Have Nothing to Give

03/05/2020
Preacher:
Passage: Acts 3:1-10

Lire la transcription en français

Sermon Actes 3 : 1-10

Titre du Sermon : Que pourrions -nous donner lorsque nous-avons rien à donner ?

Synopsis du Sermon : Si nous pensons que nous n'avons rien à donner, nous pouvons toujours donner Jésus. Défi à la Congrégation : Donnez-leur Jésus d’une certaine façon, peu importe ce qu’ils vous demandent.

Bienvenue chez Trinity Paris, notre message online. Trinity Paris est une église internationale où des gens de toutes les cultures et de tous les milieux trouvent l’espoir en Jésus et le suivent ensemble pour transformer notre ville ainsi que le monde entier.

Sur trinityparis.com/together, nous avons des différentes modalités pour rester connecter avec Trinity pendant cette période.

Comme vous savez déjà, selon les dernières annonces du gouvernement, Trinity ne sera pas en mesure d’ouvrir ses portes pour qu’on puisse se ressemble tous ensemble ce Dimanche et encore pendant un certain temps. Cela nous brise le cœur. Cela fait trop longtemps que nous ne nous sommes pas réunis en personne afin de pouvoir nous encourager et nous renforcer mutuellement. Cependant, si vous regarder ce message « en direct », nous nous réunissons sur Zoom à 11h15 pour prendre la communion ensemble et passer quelques instants les uns avec les autres, pour prendre de nouvelles et partager ce que Dieu fait dans nos vies. Nous passons également un peu de temps à prier les uns pour les autres. Le lien zoom sera affiché dans la description ci-dessous et sera également envoyé à vous par e-mail, n'hésitez pas à vous inscrire à partir de 11h15.

Pendant ce temps, nous voudrions nous assurer que toute personne de Trinity Paris est prise en charge et nous voudrions vous entendre, alors n'hésitez pas à contacter elders@trinityparis.com si vous avez des questions ou des préoccupations. Si vous avez besoin de prière, n'hésitez pas à nous envoyer un e-mail, nous avons un groupe d'hommes et de femmes qui aimeraient prier pour vous.

Donations

Nous voulons vous remercier pour votre soutien continu à Trinity Paris pendant cette période.

Vous pouvez trouver toute information concernant les donations sur Trinityparis.com/give.

Dernièrement

Pour rappel, nous avons des rassemblements en ligne pour vous connecter aux autres. Petits groupes, groupes de prière et encore autres opportunités. Vous pouvez trouver toute information concernant les groupes en ligne sur trinityparis.com/together ou vous adresser directement aux leaders qui pourrons vous connecter aux rassemblements en ligne pendant cette période.

J’ai fini les annonces.

Permettez-moi  tout d’abord de prier pour nous tous et par la suite de délivrer le message du Seigneur pour aujourd’hui.

(Prière)

Je pense que nous sommes tous arrivés là. Nous sommes tous étaient épuisés, usés, fatigués, courant dans le vide. Epuisés, ce que cela pourrait signifier quand quelqu’un vous appelle pour vous demander encore une chose et alors vous sentez perdre toutes vos forces et tous vos moyens. Probablement, vous avez eu ce sentiment à plusieurs reprises pendant cette période de confinement. Votre façon habituelle de vous ressourcer a été supprimée.

Probablement que vous êtes un extraverti et  vous aimer être autour des gens, alors votre seul espoir étant enfermé dans un appartement de 15m2 est de croiser le voisin qui utilise la même salle de bain avec vous.  Ou peut-être que vous êtes-vous un introverti qui se ressource en restant dans un parc, mais qui est enfermé maintenant à la maison avec deux colocataires qui restent éveillés tard dans la nuit parlant de la vie et de leurs rêves et de la première chose qu’ils feront après le déconfinement.

Peut-être que vous avez éprouvé le sentiment de n’avoir plus rien à donner après votre journée de travail, la préparation du dîner pour votre famille, l’aide aux devoirs pour vos enfants, le lavage de la lessive car il ne reste plus rien à porter pour le lendemain.

Pendant de nombreuses reprises dans notre vie nous sentons de n’avoir plus rien à donner et juste pendant ces moments-là, les gens nous demandent de donner plus. Ou lorsque, nous préparons un sujet pour une réunion et notre parton passe à un autre sujet que nous n’avons pas du tout préparé.

Nous allons étudier aujourd’hui les Actes, chapitre 3. Le discours de Pierre et Jean.

Mais avant de nous plonger dans ce sujet, permettez-moi de parler brièvement à ceux qui ont l'impression qu'ils n'ont plus rien à donner aujourd'hui.

Pour ceux qui sont fatigués et épuisés, mon message n’est pas un fardeau de plus à porter ou une culpabilisation.

Si vous êtes fatigué et épuisé, cela signifie vous avez besoin de Jésus, prenez le temps nécessaire pour vous centrer sur Christ et continuer à trouver sa plénitude. Dans sa création du monde, Dieu a établi la structure, ses piliers étant le Sabbat et le Repos, le Travail et le Jeu. La meilleure façon de trouver le repos est de prendre un Sabbat. Un jour où vous vous concentrez sur Dieu et pas sur l'accomplissement des choses. "Nous nous reposons. Nous jouons. Pas de travail. Dieu nous aime. " Cette structure simple qui a été établie à la création, elle est vitale pour notre santé, à la fois spirituelle et physique.

Je veux  également vous encourager aujourd'hui de prier une prière toute simple, il s’agit d’une prière qui détourne notre attention de ce qui se passe autour de nous et nous permet de nous recentrer sur ce qui est vraiment important. C'est une prière qui est l'une des plus anciennes prières liturgiques. Priez simplement, Amen, viens, Seigneur Jésus. Dans cette prière, nous ne demandons pas à Jésus de venir réparer notre situation, de venir nous donner ce dont nous avons besoin. Il y a des prières pour cela. Ceci est une simple prière qui dit, alors, Viens Seigneur Jésus. Et à ce moment-là, vous enlevez vos pensées de vous-même, de vos besoins, de la douleur dans votre vie et dans la vie de ceux qui vous entourent. Et vos pensées seront reçues par Christ. Vos pensées se concentrent à nouveau sur Dieu tout-puissant et tout-aimant.

Essayez cette expérience avec moi. Fermez vos yeux et penchez votre tête vers le sol. Priez. Amen, Viens, Seigneur Jésus. Et pendant que vous priez, gardez les yeux toujours fermés, penchez la tête vers le sol. Prions encore une fois. Penchez votre tête vers le sol, les yeux fermés et, quand vous levez votre tête, dites Amen, viens Seigneur Jésus.

Vous pouvez ouvrir les yeux

Avez-vous remarqué ? Tout dépendra de votre environnement, mais j'ai prié cette prière dans de nombreux endroits différents et le seul endroit où cela ne fonctionnait pas était dans une pièce sombre. Avez-vous remarqué que lorsque vous leviez la tête, vous sentiez la lumière autour de vous ? Même avec les yeux fermés dans l'obscurité, vous saviez qu'il y avait de la lumière.

C'est l’effet de la prière. Cela vous permet de vous rappeler que Jésus est toujours avec vous et de prendre le temps d'écarter le fardeau de votre situation et de vous concentrer sur la puissance de Jésus.

Enfin, si vous avez besoin de quelqu'un pour prier pour vous, Trinity Paris aimerait prier pour vous. Nous avons des anciens et du personnel pastoral qui aimeraient prier avec vous, nous avons également une équipe de femmes qui aimeraient prier avec vous. Si vous contacter  Elders@trinityparis.com et dites que vous avais besoin qu’on prie pour vous, quelqu'un vous contactera  et priera avec vous. Si vous faites partie d'un petit groupe, contactez-le aujourd'hui pour la prière. Je suis sûr que le leader  de votre groupe  ainsi que les gens du groupe aimeraient prier avec vous pour vous aider à porter votre fardeau. C’est bien savoir demander de l’aide.

Probablement que vous êtes trop fatigué de porter depuis si longtemps un fardeau que vous n'étiez pas censé porter tout seul, mettez aujourd‘hui ce fardeau aux pieds de Jésus et demander à quelqu’un de prier avec vous.

Les Actes, chapitre 3

L'événement a eu lieu après la Pentecôte, quand Pierre et Jean et tous ceux rassemblés dans la chambre haute avaient été remplis du Saint-Esprit. Pierre a pris la parole et a présenté le message du Gospel à tous ceux qui étaient autour de lui et 3 000 personnes ont acceptée Christ. Quelques jours plus tard, nous arrivons au chapitre 3.

Maintenant, Pierre et Jean montaient au temple à 9H, l'heure de la prière. Un homme boiteux de naissance était transporté là, cet homme était déposé quotidiennement pour mendier à la porte du temple appelée la Belle Porte.

3Cet homme, voyant Pierre et Jean qui allaient y entrer, leur demanda l'aumône. 4Pierre, de même que Jean, fixa les yeux sur lui, et dit : Regarde-nous. 5Et il les regardait attentivement, s'attendant à recevoir d'eux quelque chose. 6Alors Pierre lui dit : Je n'ai ni argent, ni or ; mais ce que j'ai, je te le donne : au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche.

 7Et le prenant par la main droite, il le fit lever. Au même instant, ses pieds et ses chevilles devinrent fermes ; 8d'un saut il fut debout, et il se mit à marcher. Il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant, et louant Dieu.

8d'un saut il fut debout, et il se mit à marcher. Il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant, et louant Dieu. 9Tout le monde le vit marchant et louant Dieu. 10Ils reconnaissaient que c'était celui qui était assis à la Belle porte du temple pour demander l'aumône, et ils furent remplis d'étonnement et de surprise au sujet de ce qui lui était arrivé.

Un instant de pause, qu'est-ce qui vous a marqué ? Qu'avez-vous remarqué dans la lecture que vous n'avez pas remarquée auparavant ? Qu'est-ce qui vous a surpris ?

Examinons ensemble les Ecritures et voyons certaines choses que Dieu m'a démontré.

Pierre et Jean se dirigeaient vers le temple. Pourquoi se dirigeaient-ils vers le temple ? Était-il pour prier avec les autres personnes au temple ? C'était l'heure de la prière. Par coutume, les Juifs se rassembler au temple pour la prière.

Mais il semble que selon les Actes  2 : 42, ils n’allaient plus au temple pour la prière, 42Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières.

On dirait qu'ils ont couvert la partie prière.

Alors pourquoi partaient-ils ? Regardons les versets 43-46 du chapitre 2 pour avoir un peu plus de précision, " 43La crainte s'emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres. 44Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun

45Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun. 46Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur ».

D'après ces versets, ils continuaient à se rencontrer au temple au moment de l’exitance de l’église ancienne. Peut-être que le temple était le seul endroit dans tout le Jérusalem surpeuplée où ils pouvaient tous se rassembler. Peut-être se souvenaient-ils que 3000 personnes avaient accepté Jésus dans les cours du temple. Peut-être qu’ils sont allés partager Évangile du Christ avec les autres les appellant dans Son Royaume.

Pierre et Jean étaient sur le chemin de l'église. Peut-être qu’ils ont remarqué de loin cet homme porté par les autres. Un homme qu’ils ont pu voir hier, avant-hier, un homme qui venait souvent aux portes du temple pour mendier.

Avant le confinement, l’un des rôles que j'ai eu dans mon travail consistait à faire visiter aux gens la ville et ses endroits. Nous racontons une partie d'histoire de tel ou tel endroit et leur demandons de prier pour les gens et pour la ville de Paris.

Nous avons visité souvent Notre-Dame et  Sacré-Cœur pour raconter l’histoire des églises de Paris.

Et quand nous avons visité ces deux endroits, nous avons remarqué les mêmes personnes faisant la manche. Ils savent que beaucoup de gens qui viennent ici sont des gens de Foi et que dans presque toutes les confessions donner aux pauvres est une vertu.

Ainsi, les gens se rassemblent autour de lieux spirituels pour demander de l'aide.

Ce passage du livre d’Actes ne représente pas quelque chose de nouveau. Il semble que les gens ont toujours mendié à proximité  des églises. Pierre et Jean ont remarqué l’homme s’incliner vers eux. Nous pouvons supposer que cet homme a entendu Pierre prêchant l’Evangile devant les 3000 personnes. Probablement a-t-il pensé qu’aujourd’hui était le jour de sa chance car Pierre en tant que leader ne pourra pas dire non devant tous ces gens. « Pourriez-vous me donner quelque chose pour … ? »

Dans la vie quotidienne, avant le confinement, combien de fois avons-nous entendu cette demande ou une autre demande similaire ? Comment réagissons-nous ? En ce qui me concerne, je suis devenu tellement habitué aux gens qui mendient que je passe facilement près d’eux sans même regarder.

Bien que ce message ne soit pas particulièrement dédié à l’aide des pauvres, je m’en voudrais si je ne prenais pas un moment pour dire que les plus grands groupes non atteints par la Parole de Dieu, sont ces groupes négligés. Ceux qui à cause de leur statut semblent tout simplement être ignorés. Nous passons près de sans-abri pour entrer dans notre travail ou quand nous dirigeons dans un magasin.

J'encourage chacun d’entre vous à réfléchir quelle doit être notre réponse aux sans-abris selon Dieu.

Christine et Teddy et d'autres membres de notre église distribuent deux fois par mois un peu de nourriture et beaucoup d’amour aux sans-abris autour de Genesis. Il existe de nombreuses organisations qui aident ceux qui sont dans le besoin, il est possible que Dieu vous appelle d’une manière ou d’une autre à leur tendre la main. Réfléchissez à ces projets dès aujourd’hui pour pouvoir être déjà préparé à la sortie du confinement.

Mais que faisons-nous quand il n’agit pas de donner de l’argent, mais d’un conseil à un proche ami.

Qu’est faites-vous quand un ami se confie qu’il envisage de quitter son épouse ? Changer de travail ou déménager dans une autre partie du monde ? Quand vous êtres fatigué, quand vous pensez complétement à autre chose, trop fatigué pour répondre, que dites-vous alors ?

Que faites-vous lorsque vous recevez un SMS, un e-mail ou un message téléphonique ? Dans le monde d'aujourd'hui, il est plus facile d’éviter les questions difficiles lorsque vous êtes fatigué et épuisé.

Eteindre l’ordinateur, mettre en mode ‘ne pas déranger’ ou mettre un message automatique ‘désolée, je ne peux pas consulter mes messages en ce moment’. Parfois, nous avons besoin de faire cela, mais parfois nous avons la réponse à leur question « qui se cache derrière la question posée ». La question sous la question est souvent : « Ai-je suffisamment de valeur pour l’autre personne pour qu’elle me réponde ?

Le boiteux tend la main à Pierre et Jean et leur demande de l’aumône, un euro, un ticket resto, cinquante centimes. Cela les arrête sur leur chemin. Aujourd'hui, c'est différent. Ils s'arrêtent, se dirigent vers l'homme et disent "regarde-nous !" Ce n'est pas une réponse typique pour cet homme. L'homme est assis depuis des années à mendier, il sait comment établir un contact visuel sans vraiment établir le contact visuel. Il demande de l'argent, puis regarde la personne suivante en espérant que, par le nombre de demandes, il recevra quelque chose jusqu’à la fin de la journée pour pouvoir payer les personnes qui l’ont transporté et ramené au refuge ainsi que s’acheter un peu de nourriture.

Lorsque Pierre et Jean lui demandent de les regarder, l’homme ne revient pas en arrière.

Et donc, il lève les yeux. En revoyant l'homme qui avait parlé quelques jours auparavant, et entendant cet homme dire : « Je n'ai pas d'argent et de l’or. » le mendiant commence à être déçu, un autre homme me dit de décrocher un emploi, de me relever par les sandales et de gagner ma vie…. Mais Pierre continue, mais ce que j'ai, je vous le donne. De la nourriture supplémentaire, du cuivre, une partie de votre sacrifice… au nom de Jésus-Christ de Nazareth, marchez… et lui tend sa main en l’attrapant avec sa main droite.

Il n’a pas été touché par personne depuis longtemps à part ceux qui le porte regulièrement, mais le toucher de cet homme était ferme, fort, chaleureux, attentionné. Ce toucher était différent. Immédiatement, homme  a recommencé à ressentir ses jambes. De plus en plus fort, lorsque Pierre a commencé à pousser l'homme en avant, les jambes autrefois boiteuses et faibles, se sont déplacées, les chevilles qui bouclaient sous le moindre poids étaient maintenant solides et fermes. Dès qu’il s’est levé, l’homme commençait à sauter et à marcher en louant Dieu pour sa guérison, et ceux qui étaient dans les cours du temple disaient ‘c'est le mendiant ’.

Si Pierre et Jean avaient dit ce jour, pas aujourd'hui, je suis trop fatigué. Allons à l'église avec les autres, je ne veux pas vraiment parler à cet homme maintenant. Il demande de l’argent, je n’ai pas vraiment d’argent depuis que j’ai commencé à suivre Jésus, j’ai laissé mon bateau sur le rivage il y a environ trois ans, allez Jean, allons-nous au temple.

Nous avons tous nos raisons pour manquer des opportunités, mais nous devons être sensibles au Saint-Esprit et s'il nous demande d’aller, nous devons y aller.

Beaucoup d’entre vous qui vont à Genesis depuis longtemps, peut-être connaissent Monique. Monique est une dame qui vivait dans la région et venait à Genesis à la recherche d’une tasse de café. Elle se rendait de Genesis au restaurant de l’autre côté, puis elle allait à la boulangerie du coin, toujours à la recherche d’un café et d’une conversation. Plusieurs fois Monique venait et demandait du café au moment où je devrais partir. La plupart de temps, je disais qu’il n’y a pas de soucis, asseyez-vous, je vous apporterai une tasse de café avec deux sucres. Toujours deux sucres. Alors elle s'asseyait et buvait son café et me racontait à propos de sa vie à Paris quand elle était jeune, elle exprimait ses opinions sur certaines choses, et elle avait beaucoup d'opinions. Parfois, elle me demandait qu’est ce c’était Genesis, qui j’étais et pourquoi j’étais dans cet endroit. Alors, je pouvais lui raconter mon histoire interagissant avec l'histoire de Dieu et comment Trinity aime les gens de Paris et c’est pourquoi elle n’a jamais dû payer sa tasse de café ici.

Parfois, Monique venait au mauvais moment, quand je devrais vraiment partir. Plusieurs fois, j'ai dû envoyer un SMS à mon prochain rendez-vous pour dire que je serai en retard parce que Monique voulait un café. La question qui se cache derrière la question de Monique « puis-je avoir un café » était « est-ce que vous me valorisez suffisamment pour me laisser entrer et me traiter comme un être humain » ?

Il peut y avoir d’autre personnes autour de vous qui demandent une tasse de café, un euro, une question sur la vie et ils veulent savoir si vous allez les traiter sur un pied d'égalité, Jésus nous dit dans Matthieu 25, Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites.

L'auteur d'Hébreux nous rappelle que nous devons traiter les étrangers avec hospitalité car nous pourrions attirer les anges chez nous. Il est important la façon dont nous répondons aux gens qui nous posent des questions, même lorsque nous sommes fatigués et épuisés. Je n’essaie pas de vous ajouter un fardeau de plus. La réponse que Pierre et Jean ont donné prend uniquement 10 secondes. Il n’y a pas d’importance que Pierre et Jean ont ressenti quand l’homme leur a demandé, ils ont dit : "Je n'ai pas ce que vous demandez, mais j'ai Jésus, laissez-moi vous montrer ce qu'il peut faire pour vous." Nous pouvons également donner Jésus.

Je ne sais pas comment sauver le mariage d'un couple, mais je sais que Jésus peut apporter de l’aide à ce couple. Je ne sais pas ce que vous réserve votre avenir, mais je sais que Jésus le sait, demandons-lui de nous aider. Je ne sais pas comment vous allez traverser cette période difficile, mais je sais que Jésus peut vous donner les ressources nécessaires pour y arriver.

Celles-ci semblent  des réponses claires aux personnes qui souffrent, mais je ne pense pas qu'elles  soient si claires. J'ai vu des réponses à des prières, la Bible est pleine de réponses à des prières et nous promet de nous donner ses réponses afin que nous puissions continuer à prier.  Nous pouvons demander à Dieu qu’il fournisse, protège, guérisse, aime et révèle. La prière n'est pas une petite chose.

Offrir aux gens Jésus quand ils ont besoin n'est une petite chose.

Comme Pierre, nous devrions peut-être nous arrêter et regarder les gens dans leurs yeux lorsque nous leur offrirons Jésus.

L’homme n’a pas reçu ce qu’il voulait. L’homme voulait un soulagement temporaire pour la journée, il voulait de la nourriture pour l’estomac. Ce qu’il a reçu était meilleur par rapport à ce qu’il voulait initialement.  On lui a donné la vie et la capacité de vivre sa vie comme prévu.

Ce que l'homme voulait n'était pas ce dont il avait besoin. Parfois, les choses que les gens demandent, ce sont des choses dont ils pensent avoir besoin. Ils pensent avoir besoin de l'argent pour aujourd'hui ou besoin d’une solution rapide à une situation difficile.

L’homme ne savait pas qu'il pouvait demander ce qu’on lui avait offert. Probablement qu’il souhaitait marcher mais il ne pouvait espérer que cela se produise.

La guérison ne s’est pas produite depuis plusieurs  années, depuis que ses jambes avaient cessé de fonctionner, pourquoi fonctionneront-elles maintenant. Parce que Jésus est un Dieu qui guérit.

Pierre et Jean ne pouvaient répondre à la demande de cet homme. Même si vous pensez ne pas avoir les bonnes réponses pour les gens qui vous entourent, vous avez toujours quelque chose à leur donner.

Ce que L’homme a reçu était Jésus, c’était tout ce qui comptait pour Pierre et Jean.

Nous devons également donner Jésus à ceux qui nous entourent.

En tant que disciple du Christ, vous pouvez donner aux gens ce dont ils ont besoin.

Romains 15 :13 dit

: 13Que le Dieu de l'espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance, par la puissance du Saint-Esprit !

En tant que disciple du Christ, même quand nous sommes fatigués, nous avons l'esprit saint en nous. Nous pouvons offrir Dieu. Alors, partageons plus sur Jésus et sur l’espoir que nous avons avec ceux qui nous entourent.

A cause du confinement, nous n’avons été en mesure de parler aux gens comme nous l’avons fait auparavant. Cette situation changera et nous pourrons revoir les gens et quand ils nous poseront la question comment nous sommes sortis, nous devrions assaisonner notre réponse avec l’Evangile, de dire que notre espoir repose en Jésus. C’est notre rôle en tant que disciples du Christ.

Romains 10 dit :

14Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n'ont pas cru ? Et comment croiront-ils en celui dont ils n'ont pas entendu parler ? Et comment en entendront-ils parler, s'il n'y a personne qui prêche ? 15Et comment y aura-t-il des prédicateurs, s'ils ne sont pas envoyés ? selon qu'il est écrit : Qu'ils sont beaux Les pieds de ceux qui annoncent la paix, De ceux qui annoncent de bonnes nouvelles ! …

Nous devons répande l’espoir. Nous devons être ceux qui, même si nous n’avons rien à donner, nous pouvons toujours donner Jésus. Je ne peux pas vous donner toutes les réponses, mais je connais celui qui peut le faire, nous pourrions parler avec lui ensemble.