Shine the light

Bible Text: Mk. 4:21-25 | Preacher: Paco | Series: Online Services (confinement), The parables of the Kingdom | Worhsip Song Playlist
Lire la transcription en français
Une lumière sur un support – Marc 4: 21-25

Jésus est au milieu d’une série de plusieurs paraboles et images qui ont pour objectif d’expliquer la manière dont son Royaume fonctionne.

Toutes les paraboles du Royaume décrivent, d’une façon ou d’une autre, différents aspects du salut. Jésus explique la conversion, la vie avec Dieu, le jugement, etc.

Pour attirer l’attention, il commence avec une question. Apporte-t-on la lampe pour la mettre sous un seau ou sous le lit ? N’est-ce pas pour la mettre sur son support ?

Bien sûr, vous vous en doutez, c’est une question rhétorique.

Jésus utilise ici une image simple. Les paraboles sont toujours des images simples qui rappellent à ceux qui écoutent des situations qu’ils connaissent bien.

Si quelqu’un apporte une lampe, c’est pour éclairer une pièce, pas pour la cacher. Ou si c’était le cas, il aurait été bien inutile d’avoir allumé une lampe.

Jésus explique ici que les choses de Dieu, qui étaient cachées depuis des générations, sont désormais révélées à son peuple – ceux qui ont des oreilles pour entendre – pour servir un objectif bien précis. Et si les choses sont révélées, ce n’est pas pour les cacher de nouveau après.

J’aime cette image qui représente l’Ancien Testament comme une pièce remplie de plein d’objets, de meubles, etc. et le Nouveau Testament comme Jésus entrant dans cette pièce, n’apportant rien de nouveau, mais allumant simplement la lumière.

Paul dit que en connaissant Jésus, c’est comme si le voile qui recouvrait les Écriture était levé pour qu’on les comprenne. Tout s’éclaire grâce à Jésus et à Lui seul.

Les gens ont désormais compris les Écritures, même les passages les plus étranges, comme la raison pour laquelle Moïse a dû frapper un rocher pour qu’il en sorte de l’eau, ou pourquoi lorsqu’il a soulevé un serpent en bronze, les gens qui l’observaient ont été guéris, pourquoi Esaïe a décrit en détail le sacrifice du Messie au passé en y consacrant un chapitre entier (53), pourquoi tout ce qui a aussi été décrit au passé au Psaume 22 n’est jamais arrivé à David.

Comme l’a dit Jésus, toutes les Ecritures se rapportent à Lui, mais ce n’était pas si limpide avant qu’il vienne accomplir et expliquer toutes ces choses.

C’est pourquoi Jésus dit “maintenant que ces choses sont claires, l’objectif n’est pas de les cacher ou de les garder pour soi, mais de les proclamer !”

Une mission

Voici l’idée principale de ce passage : il a été donné aux personnes nées de nouveau la mission de partager et de proclamer les choses de Dieu au reste du monde.

Maintenant, tous les disciples de Jésus doivent faire comme Jésus : prêcher à tous, parler à tous, et réunir ceux que Dieu a sauvé pour leur enseigner comment garder tout ce qu’Il a prescrit. (Matthieu 28)

Nous voyons ceci dans le livre des Actes, les apôtres prêchent et réunissent ceux qui sont sauvés au sein de communautés, et leur enseignent comment vivre en tant que nouvelles créations, selon les règles du Royaume de Dieu, très différentes de celles du monde, que ce soit à l’époque ou aujourd’hui.

Ils partagent la connaissance qu’ils ont reçue de Dieu. Les communautés d’églises sont construites sur les fondations des apôtres, passées de génération en génération jusqu’à nous, et nous avons la responsabilité et le privilège de continuer cette transmission jusqu’au retour de Jésus.

Dieu a sauvé son peuple et leur a donné Sa Parole et la mission de s’édifier les uns les autres à travers elle. Il nous a donné la vie et Sa lumière afin qu’elle brille et que tous la voit, et qu’elle réchauffe ceux qui s’en approchent. Pas pour la garder jalousement pour nous-même, ou pour la cacher par honte ou négligence.

Nous voyons ici la mission qui incombe à chaque chrétien. Tout chrétien est un missionnaire puisque nous avons tous reçu la même mission, le grand envoi de Jésus en Matthieu 28.

C’est notre mission commune : répandre la Parole de Dieu. Témoigner de la manière dont Il nous sauve. Aider les autres à connaître Jésus. Apprendre aux croyants à faire de même.

Un missionnaire chrétien n’a pas besoin d’être courageux et d’aller vivre dans un pays du tiers-monde pour creuser des puits et enseigner l’anglais aux enfants pauvres.

Quiconque est sauvé par Dieu est un missionnaire chrétien, si le Saint Esprit habite en lui, il est amené à être une lumière quelque soit les ténèbres dans lesquelles Dieu l’a placé dans ce monde. Jésus est venu nous trouver, et Il nous rend capable et volontaire pour Lui obéir et Le servir. Et puis Il nous donne une lampe, Son Evangile, pour que nous puissions aller dans les endroits sombres de ce monde et qu’elle y brille. Parce qu’il existe des personnes qui ont besoin de voir cette lampe.

Ce serait plutôt stupide de cacher cette lampe sous un bol ou un lit.

D’un point de vue spirituel, le monde est dans les ténèbres. Ceux qui sont perdus ne peuvent rien voir. Nous étions tous aveugles avant que Jésus vienne nous trouver.

Des lumières nous sont données. Les paroles de Jésus sont des lumières puisqu’Il est Lui-même la lumière du monde. Et alors que nous parcourons le monde, nous pouvons et devons apporter cette lampe avec nous et la faire briller où que nous allions.

dans nos vies
dans nos péchés
dans nos secrets pour nous libérer de ce qui nous retient

Mais aussi :

à notre travail
dans nos familles
dans nos foyers pour le partager avec les personnes qui nous entourent
dans les pays étrangers où les gens ne connaissent pas encore l’Evangile
dans les endroits très sombres où les gens pêchent grossièrement
dans notre vie sociale, la société
dans l’administration et les systèmes politiques, le christianisme n’est pas de l’ordre du politique, mais certains d’entre nous peuvent bénir le monde en y témoignant

Partout où il y a des personnes, il faut qu’il y ait quelqu’un qui fasse briller sur eux la lumière de Jésus.

Pour un monde de ténèbres, il n’y a pas plus précieux qu’une lumière. Si vous êtes perdus dans l’obscurité totale, rien ne doit être plus bienvenu qu’une lumière.

Une lumière donne de l’espoir, une trajectoire, révèle ce qui est autour de nous, et peut apporter de la chaleur.

Imaginez maintenant qu’on vous donne cette lumière, mais que vous la laissiez chez vous quand vous vous rendez dans les endroits les plus sombres. Ou que vous la cachiez dans votre sac pour être sûr de ne pas déranger les ténèbres. Jésus dit que personne ne fait ça. C’est inutile et stupide.

Vous placez cette lumière sur un socle, à la vue de tous, en hauteur pour optimiser son effet. Pour que de nombreuses personnes puisse voir cette lumière et s’en approcher.

Comme le dit Jean, les ténèbres rejettent la lumière, mais nous avons le devoir de la faire briller quoiqu’il en soit pour que de nombreuses personnes y soient attirées.

Une promesse

Jésus explique que la bénédiction qui s’ensuivra sera proportionnelle à la quantité de foi utilisée dans cette lampe.

“On vous mesurera avec la mesure avec laquelle vous mesurez et on y ajoutera pour vous.” (v24)

Celui qui reçoit beaucoup et le met en application recevra encore plus.

Par sa grâce, Dieu nous a tant donné. Mais nous recevons bien plus quand nous faisons ce qu’Il nous dit par la foi. Quand nous obéissons à Ses commandements, et réalisons Sa mission en ayant confiance dans le fait que Lui seul contrôle ce qu’il en adviendra.

Il a déjà expliqué dans d’autres paraboles qu’Il nous a confié la mission de planter et d’arroser, mais c’est Lui qui s’occupe de faire grandir. Et c’est une bonne chose qu’Il soit aussi souverain sur ces choses, comme ça nous ne manquons aucun de ses enfants.

Dieu nous donne un pouvoir, nous confie tout ce travail et ce processus et le sécurise, pour que nous puissions le servir en ayant la foi qu’Il est au contrôle et que tout va bien.

Tout ce qu’Il nous demande, c’est de Lui faire confiance et de Lui obéir. De faire ce qu’Il demande, en ayant confiance qu’Il réalisera ce qu’Il a promis.

Cette mission commune peut prendre plusieurs formes.

Nous sommes tous différents… Et c’est Dieu qui l’a voulu. Cela signifie que c’est une bonne chose !

Nous prenons tous part à cette grande mission de manières différentes mais avec le même objectif. Nous allons dans des endroits différents, vers des personnes différentes, en utilisant des dons différents, et faisons briller la même lumière de différentes façons.

Et Dieu nous fera grandir à travers ce processus.

Si Dieu vous a donné une perspicacité biblique et un coeur pour ceux qui sont perdus, et que vous allez vers un petit groupe de personnes pour partager le peu que vous connaissez, Dieu vous bénira d’une plus grande connaissance de Lui et d’un coeur plus grand encore, à Son image, et Il vous confiera encore plus pour recevoir et agir avec joie en Son nom !

Celui qui est fidèle en peu de choses est aussi fidèle dans ce qui est important (Luc 16:10).

Cela signifie simplement que nous n’avons pas besoin d’attendre d’être de grands théologiens pour commencer à servir Dieu. Chacun devrait commencer dès que possible avec le peu qu’il a reçu. Et Dieu utilisera ce peu pour bénir d’autres personnes et nous faire grandir petit à petit.

Si nous attendons d’être prêt à servir, nous ne nous sentirons jamais assez prêt et ne le servirons probablement jamais.

Ce faisant, nous n’utiliserons pas la lampe qui nous a été donnée avec le commandement de la faire briller.

Jésus dit “Cette vérité que je vous ai donné, je veux que vous alliez la partager à tous.” Si vous avez tout juste commencé à recevoir un peu de cette vérité, vous pouvez déjà la partager.

Nous ne lisons jamais dans les Écritures des versets qui disent “attendez de tout connaître sur tout et d’être complètement entraîné avant de commencer à partager votre foi et ce que Dieu a accompli pour vous.”

Non, mais nous en voyons beaucoup qui, à peine sauvés, sans rien savoir d’autre qu’un homme les a sauvé de leur péché, vont partager leur témoignage, et leur témoignage porte du fruit puisque d’autres sont sauvés à travers lui.

Comme l’homme qui fut délivré d’une légion de démons en Marc 5, qui est immédiatement allé témoigner de ceci dans dix villes. Beaucoup ont été sauvés grâce à lui. Ou le malade en Jean 5, ou l’aveugle en Jean 9, qui ne connaissaient même pas encore Jésus, mais ont commencé à rendre témoignage malgré tout.

Parce que ce n’est pas nous qui sauvons. Ca ne dépend pas de nous. Nous ne sauvons personne, c’est Dieu qui sauve ! Jésus sauve ! Et il peut le faire à travers n’importe qui, n’importe quand. Peu importe la quantité de savoir, d’entraînement, d’expérience ou de foi que l’on a, nous portons tous la présence du même Dieu : Jésus-Christ !

Alors faites confiance à Jésus, même avec une petite foi, faites briller la lumière qu’Il vous a donné. Allez répandre Ses paroles de vie dans un monde qui se meurt. Et tant que nous ferons cela, Il continuera de faire grandir son Royaume, et de nous faire grandir par la même occasion.

Mettez en oeuvre votre salut avec crainte et profond respect. (Philippens 2:12) Entrainez vous et Dieu le fera grandir, comme un muscle, le rendant prêt pour les missions les plus difficiles. On ne commence pas à aller à la salle de sport quand on est déjà grand et fort.

Dieu peut transformer une foi de la taille de Woody Allen en une foi de la taille d’Arnold Schwarzenegger. Il fait grandir Ses enfants à travers leur service pour Lui et avec Lui, si nous décidons de Lui faire confiance en actions.

C’est en servant Dieu par la foi que nous grandissons le plus. A travers de nombreuses expériences avec Lui. C’est là que nous Le voyons agir de manière extraordinaire. Pas en attendant d’être prêt à agir par nous-mêmes.

Le Royaume est aussi comparé à une graine de moutarde : la plus petite des graines, qui devient le plus grand des arbres. C’est comme ça que Dieu fait les choses ! Dieu utilise cette toute petite graine pour créer cet arbre gigantesque. Tout petit + Dieu = de grandes choses !

Conclusion

Jésus nous donne donc Sa Parole sous la forme d’une lampe, et nous donne comme mission de la faire briller partout, tout le temps.

Il nous avertit de bien entendre son commandement et de l’appliquer assidûment. Sinon, les privilèges nous seront retirés (v. 25).

1 Corinthiens 9:27 nous dit “je traite durement mon corps et je le discipline, de peur d’être moi-même disqualifié après avoir prêché aux autres.” (on ne parle pas de salut ici).

Paul explique que si Dieu vous confie une mission et que vous décidez de la négliger, il vous la reprendra pour la donner à quelqu’un d’autre.

Mais c’est une telle joie de Le servir ! C’est là que se développe notre relation avec Lui, là que nous grandissons spirituellement. Cela vaut la peine de se discipliner, de travailler dur, en ayant la foi que tout ce que Dieu a promis, Il le fera.

Avec la promesse que nous recevrons des bénédictions en agissant ainsi. Si nous le servons par la foi, nous prendrons part à des oeuvres divines plus importantes encore – qui seront sources de joie et de louange.

En le servant par la foi, nous le verrons faire de grandes choses et nous grandirons en Lui. Il nous récompensera avec des missions plus importantes, et nous le verrons accomplir des choses plus grandes encore, et nous grandirons encore plus, etc.

Jésus attend de nous que nous portions du fruit !

Les apôtres avaient comme commandement de recevoir l’Evangile, pas pour eux seulement, mais pour le bien des autres, pour le leur communiquer.

Le message de salut qu’ils ont reçu doit être partagé pour que, en l’entendant, d’autres puissent être sauvés aussi. Ne sommes-nous pas reconnaissants qu’ils aient obéi à Jésus ?

Ces 11 hommes ont fait briller la lumière, ont partagé l’Évangile et ont formé des communautés de personnes que Dieu a sauvées. Ils leur ont enseigné la discipline, les ont entrainé à partager à leur tour l’Évangile et à faire des disciples. C’est pour cela qu’aujourd’hui nous sommes tous ensemble ici pour partager une même foi, et nous sommes appelés à faire briller Sa lumière, comme ils l’ont fait.