Parable of the Wheat & Weeds

31/05/2020
Preacher:

Lire la transcription en français

Aujourd’hui nous continuons la série des paraboles du royaume. Nous allons voir la parabole de Mathieu 13.
Les paraboles du royaume ont été données par Jésus pour clarifier son royaume comparé au royaume que les gens voulaient qu’il établisse ou le royaume que les gens étaient en train de vivre à ce moment.
Nous avons un peu parlé du royaume lors du dimanche des rameaux, lorsque Jésus est venu sur un ânon, établissant un royaume différent sur terre que celui d’un roi terrestre que les gens attendait qui aurait chevauché une armée majestueuse de chevaux  ou un carrosse entouré d’autres chariots pour prendre par la force le royaume.
Mais ce n’est pas le royaume que Jésus amène ni celui dont il parle dans les paraboles.
Le royaume que Jésus met en avant n’est pas un royaume au service de l’épée. Nous ne devons pas annoncer le royaume en forçant les autres à se soumettre à Jesus en niant leur droits ou en les maltraitants s’ils sont opposés au royaume. Jesus a dit ils sauront que vous êtes mes disciples par l’amour que vous avez les uns pour les autres.
Mais même à la fin de son ministère après avoir expliqué tout cela à ses disciples pendant trois ans, ils ne l'ont toujours pas compris. Ses disciples pensaient que l'arrivée à Jérusalem était le moment pour Jésus d'établir par la force son royaume terrestre.
Donc, si vous suivez et lisez les paraboles du royaume et que vous ne les comprenez pas pleinement, ne vous inquiétez pas car les 12 disciples de Jésus non plus, avec qui il s'est pourtant assis et leur a expliqués pendant trois ans. Le royaume de Dieu est différent de tout autre royaume jamais établi.
Cela se jouera un peu aujourd'hui alors que nous parlerons de ce que les serviteurs voulaient faire aux versets sur le blé par rapport à ce que le propriétaire foncier leur ordonne de faire. Mais je prends de l'avance sur moi-même et j'y reviendrai.
Laissons la famille Apkarin lire les Écritures aujourd'hui. Nous lirons Matthieu 13: 24-30 et 36-43
Maintenant, j'ai l'une des paraboles du Royaume les plus faciles, comme j'en ai une que Jésus a déjà expliquée aux disciples. On ne se demande pas qui était chaque personnage ou ce que chaque symbole représentait, on nous le dit clairement.
Le Semeur de bonne semence = le Fils de l’homme (Jésus)
Le Champ = le monde
La Bonne semence = le peuple du royaume de Dieu
Les Mauvaises herbes = le peuple du diable
Le Semeur de mauvaises herbes = le diable
La Récolte = la fin des Temps
Les Moissonneurs = les anges
Les seuls personnages non définis par Jésus dans l'histoire sont les serviteurs du maître qui ont posé des questions sur les mauvaises herbes poussant dans le jardin.
Mais ce rapide aperçu des personnages principaux nous explique-t-il vraiment tout? Cela nous gardera sur la bonne voie alors que nous nous pencherons sur l'enseignement, mais notre compréhension et notre approfondissement ne s'arrêtent pas à l'explication de Jésus. En fait, beaucoup croient que quand il termine l'explication par «quiconque a des oreilles, qu’ils entendent», que Jésus demande alors à ses disciples de continuer dans leur recherche de compréhension et d'implication.
C'est donc ce que nous allons faire aujourd'hui.
Voici quelques implications plus profondes pour nous.
1): La parabole des mauvaises herbes et de l'ivraie ne concerne pas les gens de l'église. Le champ est le monde. Il existe d'autres paraboles sur les moutons et les loups, qui semblent mieux s'appliquer à l'église locale. Il s'agit du monde. Cela signifie que si vous êtes un disciple du Christ, il y a des moments où d'autres disciples du Christ et peut-être le Christ lui-même auront besoin de vous corriger et de vous guider. Cela ne signifie pas non plus qu’une église locale permet à quiconque d’être membre ou de s’appeler membre de la fraternité.
Lorsque le propriétaire dit « laissez l'ivraie et laissez pousser le blé et les mauvaises herbes," il parle dans le monde et non dans l'église.
Nous voulons être un peuple de grâce et de paix en ce qui concerne les gens dans l'église, mais nous devons également être des gens qui suivent l'enseignement de Jésus dans Matthieu 18 en ce qui concerne les gens en dehors de l'église.
Que qui enseigne:
«Si ton frère ou ta sœur a péché, va et signale lui sa faute, juste entre vous deux. S'ils vous écoutent, vous les avez conquis. 16Mais s'ils n'écoutent pas, emmenez-en un ou deux autres, afin que «toute l'affaire puisse être établie par le témoignage de deux ou trois témoins. 17Si ils refusent toujours d'écouter, dites-le à l'église; et s'ils refusent d'écouter même l'église, traitez-les comme vous le feriez pour un païen ou un percepteur d’impôts."
Maintenant, c'est intéressant alors que nous parcourons les paraboles du royaume, comment traiter les païens et les collecteurs d'impôts? Comment Jésus a-t-il traité les païens et les collecteurs d'impôts? Mais c'est un enseignement plus profond pour une journée différente. J'inclus ces versets ici pour dire qu'en tant qu'église, nous avons la responsabilité d'encourager ceux parmi nous dans notre Église à ne pas pécher. Pour les encourager à suivre Dieu et à aimer son peuple.
2): nous vivons parmi des gens qui ne servent pas le même roi et le même royaume que nous. Lorsque les mauvaises herbes et le blé poussent ensemble, le propriétaire ne déracine pas le blé et ne le plante pas dans un autre champ loin des mauvaises herbes. Il les laisse là pour ne pas les déraciner. La même chose est vraie pour nous lorsque nous devenons des disciples du Christ, nous ne sommes pas immédiatement transportés vers un nouvel endroit entouré uniquement de disciples du Christ. Et c'est en fait le plan de Dieu. Dieu ne nous a pas appelés à être un royaume qui établit de hautes frontières et défend les gens d'entrer dans son royaume,
Dans le récit de la relation d'alliance d'Abraham avec Dieu, Dieu a promis à Abraham,
2 «Je ferai de toi une grande nation,
et je vous bénirai;
Je rendrai ton nom grand,
et tu seras une bénédiction.
3Je bénirai ceux qui vous bénissent,
et quiconque vous maudit je maudirai;
et tous les peuples de la terre
sera béni à travers vous.
Vous avez compris ça? Le dernier verset "et tous les peuples de la terre seront bénis par vous ». Comment tous les peuples de la terre peuvent-ils être bénis par l'intermédiaire d'Abraham et de ses descendants s’ils se retirent et se coupent de la société?
Lorsque Dieu établit son peuple dans le pays de Canaan qui devient alors Israël, Il l'a fait, afin qu'ils puissent être une bénédiction pour tout le monde. Regardons une carte pour voir de quoi je parle. Canaan / Israël est le carrefour du monde. C'est là que Dieu choisit que son peuple soit. Ceux qui voyageaient de l'est vers l'Égypte et au-delà devaient traverser Israël et vice versa. C'était le plan de Dieu, car les gens voyageaient à travers le Peuple du Royaume pour bénir ceux qui le traversaient afin qu'ils connaissent le seul Vrai Dieu et le suivent et qu'ils soient bénis par les descendants d’Abraham.
Les Israélites ont connu divers succès et échecs dans cette entreprise de bénédiction du monde, tout comme nous, les serviteurs greffés de Dieu. Mais nous vivons dans et parmi ceux qui ne sont pas du Royaume de Dieu pour être une bénédiction pour ceux qui nous entourent. Proverbes 11:10 nous dit que lorsque les justes prospèrent, la ville se réjouit.
Trinity Paris nous sommes là pour aider la ville de Paris à se réjouir. Vous interagissez avec vos collègues, voisins et les personnes que vous achetez vous baguettes et des pains chocolats, cela pourrait être le seul goût du Royaume de Dieu que certaines personnes ont.
Le révérend Jeff White de Harlem Newsong Church parle de notre rôle en donnant aux gens un avant-goût du royaume comme la petite cuillerée de crème glacée que vous obtenez lorsque vous demandez de goûter une saveur dans un magasin de crème glacée. Vous connaissez le petit goût minuscule d'une saveur qui est la promesse de plus de saveur. Nous devons déguster des cuillères pleines du royaume des cieux pour ceux qui nous entourent. Dans Romains, Paul le dit ainsi: «Comment alors invoqueront-ils celui en qui il n'ont pas cru? Et comment peuvent-ils croire en celui dont ils n'ont pas entendu parler? Et comment peuvent-ils entendre sans que quelqu'un leur prêche? 15Et comment quelqu'un peut-il prêcher sans être envoyé? ».
Depuis la Genèse, le plan de Dieu a été d'utiliser son peuple pour faire avancer gracieusement le royaume autour d'eux. D'Abraham à Jésus de Paul à nous, nous devons vivre parmi les mauvaises herbes et, ce faisant, apporter des bénédictions sur eux afin qu'ils puissent voir les bonnes œuvres et louer le père céleste.
Point de clarification. Il y a parfois des avantages pour les gens à s'éloigner et à s'entourer de disciples du Christ pour grandir et renforcer leur marche avec Jésus. La retraite, le temps loin et les moments rassemblés avec d'autres disciples du Christ sont importants mais pas la seule partie de la vie chrétienne.
Nous devons déguster des cuillères pour donner un avant-goût du royaume de Dieu à ceux qui suivent un autre roi.
3. Le Royaume de Dieu a un ennemi, mais attention, ce ne sont pas les mauvaises herbes.
Si vous faites partie du royaume en tant que disciple de Christ, vous avez un ennemi. Cet ennemi est satan et ses démons. L'ennemi n'est pas la personne qui est assise en face de vous au travail et ne croit pas en Jésus ou ne suit pas ses enseignements, cette personne n'est pas l'ennemi. Cette personne a un besoin urgent de l'Évangile, doit entendre sa vérité sur le royaume, mais pas l'ennemi. L'explication de Jésus le montre clairement, le semeur de mauvaises herbes est l’ennemi.
Pourquoi cette distinction est-elle importante? Parce que lorsque nous considérons ceux qui nous entourent comme l'ennemi, nous ne prendrons pas le temps de les aimer et de leur montrer la vérité de l'Évangile. Votre voisin n'est pas l'ennemi, la personne vivant dans le péché n'est pas l'ennemi. L'ennemi est le diable. Dans la vie hyper connectée d'aujourd'hui, il est très facile de voir des gens qui ne sont pas d'accord avec vous sur un problème comme un ennemi. J'en ai été témoin et j'ai même vécu cela trop souvent sur les réseaux sociaux au cours des dernières années et peut-être encore plus au cours des derniers mois. Les choses passent d'une conversation à une attaque contre la personne qui n'est pas d'accord avec les principes du royaume. Donc, nous oublions de nous souvenir que satan est l'ennemi et de penser que la personne en désaccord avec nous est l'ennemi. Paul nous encourage à nous concentrer sur l'ennemi lorsqu'il écrit aux Corinthiens et dit: «3Bien que nous vivions dans le monde, nous ne faisons pas la guerre comme le monde le fait. 4Les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas les armes du monde. Au contraire, ils ont le pouvoir divin de démolir des bastions. 5Nous démolissons les arguments et toutes les prétentions qui s'opposent à la connaissance de Dieu, et nous rendons chaque pensée en captivité pour la rendre obéissante au Christ. "
Nous ne devons pas vivre ni nous battre selon les normes de ce monde. Les normes de l'âge actuel nous disent que si quelqu'un n'est pas d'accord avec nous, c'est l'ennemi. Mais ils ne sont pas l'ennemi, le diable est l'ennemi, rappelons-le.
Ce qui nous amène à la prochaine implication
4): La destruction des mauvaises herbes n'est pas notre rôle dans le Royaume.
C'est ce que les disciples voulaient lorsque Jésus établissait son royaume. Permet de sortir et de détruire les oppresseurs! Les disciples voulaient établir un royaume sur terre comme les Israélites l'avaient fait après l'exode. Des armées qui pourraient reprendre le pouvoir et étendre le royaume par la force. Nous le voyons lors de l'arrestation de Jésus dans Jean 18. La foule vient arrêter Jésus, et Pierre sort son épée et coupe l'oreille d'un serviteur du grand prêtre. C'était peut-être ce qu'il pensait qui allait déclencher la révolution. Oui, Jésus vient de monter sur un âne, mais si je coupe l’oreille de ce gars, ça va commencer une révolution.
Mais non, Jésus dit: « Pierre range ton épée, c'est le plan de Dieu, je vais le suivre." Peter essuie le sang de l'épée et le nettoie à coups de pied avec un moment de dépit... Jésus restaure l'oreille de l'homme et est ensuite enlevé par les gardes. Un royaume violent surmontant leurs oppresseurs était ce que Pierre et de nombreux disciples voulaient, même après avoir entendu toutes ces paraboles. "Détruisons les mauvaises herbes! Prenons le royaume par la force! « . Mais ce n'est pas la façon de faire du Royaume des cieux.
Nous pouvons vouloir qu’il en soit ainsi. Nous voulons voir la fin du péché et des mauvais traitements. Nous pleurons quand ceux qui nous entourent font des choses horribles, mais arracher les mauvaises herbes dans le monde n'est pas le but du royaume.
On peut dire que la société est dans un bien pire état qu'il y a 30 ans. Mais ce n'est pas parce que le peuple du royaume n'a pas essayé de détruire les mauvaises herbes dans le monde. Il existe d'innombrables organisations qui tombent sous l'étiquette de christianisme qui ont été formées dans le but de forcer la morale chrétienne à ceux qui ne sont pas chrétiens.
Comprenez-moi en disant cela, je crois que Dieu a établi une norme de moralité universelle dont il a besoin pour nous tous. Ce standard est la perfection, donc vous et moi n'avons même pas atteint ce standard aujourd'hui, sans parler de nos vies entières. Pourtant, nous avons tendance à regarder le monde autour de nous qui ne sont pas des disciples de Christ et à leur dire qu'ils devraient agir davantage comme des disciples de Christ. En même temps, nous ne suivons pas Dieu pleinement dans d'autres domaines.
Jésus l'a expliqué de cette façon: «Pourquoi regardez-vous la paile dans l'œil de votre frère et ne faites pas attention à la poutre dans votre propre œil? 4 Comment pouvez-vous dire à votre frère: «Laisse-moi te retirer la paille de l'œil», quand il y a toujours une poutre dans ton œil? 5 Hypocrite, prends d'abord la poutre de ton œil, puis tu verras clairement pour enlever la paille de l'œil de ton frère."
Lorsque nous nous concentrons sur la destruction des mauvaises herbes au lieu de construire le royaume, non seulement nous détruisons les mauvaises herbes, mais nous avons également tendance à détruire le suiveur du royaume en cours. Dans la parabole, les serviteurs veulent arracher les mauvaises herbes du blé, mais il y avait un problème avec cela. Tout d'abord, la mauvaise herbe et le blé se ressemblaient et ils n'étaient pas des moissonneurs, c'étaient ses serviteurs, pas formés à la récolte. Ils auraient pu arracher trop facilement ce qui était du blé en pensant qu'il s'agissait de mauvaises herbes. Deuxièmement, en arrachant les mauvaises herbes, les racines du blé seraient déplacées.
C'est la préoccupation que j'ai pour le travail du royaume. Quand les gens de l'église se concentrent tellement sur la destruction des mauvaises herbes, nous perdons beaucoup de gens. Permettez-moi de clarifier à nouveau. Cette parabole concerne le monde, pas l'église. En tant qu'église, il y a une discipline d'église, nous sommes appelés à faire des reproches et à encourager les croyants à la justice. Nous sommes encouragés à nous concentrer sur ce qui est juste, saint, bon, digne et à nous débarrasser des choses dans l'église qui font trébucher les gens et provoquent des divisions et des combats. En tant que dirigeants de l'église, nous sommes appelés à protéger le troupeau de ceux qui ne sont pas du troupeau. Pour se prémunir contre les loups et le lion qui cherchent à détruire le troupeau.
Cependant, lorsque nous essayons de détruire les mauvaises herbes dans le monde, nous déracinons trop souvent les croyants dans le processus. Dans une étude récente sur les raisons pour lesquelles les jeunes ont quitté l'église pendant leur jeune âge adulte, deux des cinq principales raisons étaient que les membres de l’église semblaient juger ou hypocrites et je n'étais pas d'accord avec la position de l'église sur les questions politiques ou sociales.
Il semble que nous ayons raté la cible sur le fameux « et ils sauront que nous sommes disciples du Christ, si nous nous aimons."
5): Il y a un jugement qui vient et qui se termine. Et il y aura un calcul… mais ce n'est pas à nous de le faire.
La mauvaise herbe mentionnée ici est presque impossible à distinguer du blé jusqu'au moment de la récolte. Dans un récit intéressant de la parabole, une personne a mentionné que lorsque le blé est prêt pour la récolte, il s'incline. L'ivraie dont on parle ici quand il est mature continue de se tenir debout et fière. Vous pouvez voir dans cette image les différences au moment de la récolte. Le blé est lourd avec le fruit qu’il porte et s'incline et l'ivraie est toujours debout. C'est au moment de la récolte que le récolteur peut connaître la différence car ce n'est qu'alors que la différence se précise.
Dieu est celui qui juge ceux qui sont dans le royaume, qui ont baissé la tête vers son royaume et ont régné dans leur vie ou non. Dieu seul. Ni vous, ni moi, ni aucun autre ancien, pasteur, enseignant, leader ou personne. Seul Dieu seul sait qui a baissé la tête vers le royaume.
Mais nous pouvons faire partie de son royaume. Nous devons nous incliner devant notre roi avec humilité, sachant que nous sommes des gens pécheurs qui ont besoin d'un sauveur. Si nous voulons briller comme le soleil dans le royaume de notre Père, nous devons nous incliner et être prêts pour la récolte. Vous pouvez le faire aujourd'hui si vous n'avez jamais demandé à Dieu de faire partie de son royaume, il veut que vous fassiez partie du royaume. Il veut que vous soyez inclus dans la bénédiction d'Abraham, récupéré par le sang du Christ versé sur la croix pour vous. Vous pouvez faire partie du royaume, en vous nclinant devant lui et en disant "Dieu, j'invoque le nom de Jésus pour me sauver et me faire entrer dans votre royaume". Les dirigeants de Trinity Paris aimeraient discuter avec vous de la possibilité de faire partie du royaume de Dieu, veuillez nous envoyer un e-mail et nous voulons vous aider à vivre les principes du royaume.
La semaine prochaine, Todd va parler un peu plus de la fin des Temps en explorant la parabole des grandes prises de poisson, donc je peux lui en transmettre une partie, mais c'est toujours Dieu qui juge et cela ne dépend pas de nous.
Répétez 5 implications et défiez les gens de voir le Royaume de Dieu progresser alors qu'ils deviennent des cuillères de dégustation pour le roi.