The Longing for a Better Country (Hebrews 11.13-31)

Last week we talked about faith as a resource for times of trouble and discouragement in our lives.

The author of Hebrews writing the great faith chapter of the bible declares that these great people of faith of the OT didn’t receive all that had been promised but they only saw things from a distance.  And they admitted they were aliens and strangers on earth. If we were born to this planet, why is it that we all struggle with this feeling of not belonging?  It wasn’t just them, it is us too. Underneath every human existence is the reality that we are living in exile, that we are aliens and strangers in a foreign land.

Do you see how this pervades this chapter? The author says they were looking for a better country.  That they were longing for a better country.  What does he mean and how does this apply to us?

La semaine dernière nous avons parlé de la foi comme ressource dans les temps de problèmes et de découragement dans nos vies.

L’auteur de l’épître aux Hébreux qui a écrit ce grand chapitre de la foi dans la Bible déclare que les grand personnages de foi de l’Ancien Testament n’ont pas reçu tout ce qui avait été promis mais n’ont fait que voir certaines choses de loin. Ils ont aussi admis n’être que des étrangers sur Terre. Si nous sommes nés sur cette planète, pourquoi ressentons-nous ce sentiment de pas y appartenir ?  Il ne s’agit pas que d’eux, mais de nous aussi. Derrière chaque existence humaine se cache la réalité de vivre en exile, que nous ne sommes que des visiteurs dans une terre étrangère.

Voyez-vous comme ceci imprègne ce chapitre ? L’auteur nous explique que nous aspirons tous à un meilleur pays.  Qu’ils aspiraient aussi à un meilleur pays.  Qu’est-ce que cela signifie et comment l’appliquer à notre époque ?